Hier a eu lieu l’ouverture du Mémorial des déportations, anciennement  Mémorial des camps de la mort.

Situé au pied du Fort Saint-Jean et installé dans un blockhaus de la Seconde Guerre mondiale construit par l’armée allemande, nous avons pu y découvrir, aux côtés de nombreuses personnalités du monde politique marseillais, un parcours renouvelé au sein d’une exposition dont le but est de transmettre l’histoire et la mémoire des hommes, des femmes et des enfants arrêtés à Marseille et déportés où la collaboration du régime de Vichy avec l’armée allemande sera longuement évoqués avec les rafles, les déportations et destruction des « vieux quartiers » de la rive nord du Vieux-Port.

Le CRIF Marseille Provence et son Président, Bruno Benjamin, remercient la Ville de Marseille pour son implication dans la transmission de la mémoire au sein de notre cité phocéenne et invitent les marseillais à visiter ce mémorial où sur trois niveaux, chacun sera amené à se questionner sur l’engrenage de la haine et de se souvenir des morts dans les camps de concentration nazi.